Déclaration pré-remplie de l’impôt sur le revenu : les éléments à vérifier

 

impot sur le revenu

Il est important pour les contribuables à l’impôt sur le revenu de faire attention aux éléments inscrits dans leur déclaration pré-remplie. Avant de valider le document, ils doivent s’assurer que tout y est correctement indiqué. Ils ont même la possibilité d’y rajouter des informations qui ne sont pas connues de l’administration fiscale.

Vérification des informations relatives aux salaires, retraites et dépenses fiscales

Plus de 12 millions de contribuables français sont concernés par la déclaration pré-remplie de l’impôt sur le revenu. Si vous en faites partie, avant sa validation, il est important de vérifier un certain nombre d’informations :

  • C’est le cas du montant de vos revenus qui ont été fournis par votre employeur ou votre caisse de retraite ou les allocations. Aussi, si vous avez réalisé des heures supplémentaires, il est bon de faire une vérification à ce niveau. Sachez à ce propos que les heures supplémentaires effectuées en 2020 sont exonérées dans la limite de 5 000 euros, parfois même de 7 500 euros, au cours du premier confinement (soit du 16 mars au 10 juillet). C’est une indication préremplie dans la déclaration, car si ces heures supplémentaires ne sont pas taxées, elles figurent dans le calcul du revenu de référence. Si cette question vous intéresse particulièrement, cherchez à voir ici afin d’en savoir plus.
  • Il est recommandé également de vérifier le montant qui est inscrit pour les avantages fiscaux. Ceux-ci peuvent, par exemple, porter sur les dépenses pour emploi à domicile. Notez que cette information est communiquée au fisc par l’Urssaf. Mais si vous sollicitez les services d’une entreprise agréée « services à la personne », il faudra que vous rajoutiez le montant dépensé ainsi que les coordonnées de l’entreprise. Ces avantages fiscaux peuvent aussi porter sur les gains issus de produits de placement.
  • En outre dans votre déclaration de revenus, cochez la case OIF si vous ne possédez pas de téléviseur. Ainsi, vous serez exonéré de la redevance audiovisuelle.
  • Si vous avez des enfants qui ont atteint l’âge de 18 ans, ils doivent en théorie effectuer une déclaration séparée, puisqu’ils ne font pas partie de vos personnes à charge. Mais vous avez néanmoins la possibilité de les rattacher à votre foyer fiscal. Dans ce cas, rajoutez-les dans votre déclaration. Un clic sur ce site pourrait vous donner plus d’informations sur ce point.
  • Vous avez peut-être bénéficié d’une allocation pour le télétravail. Si c’est le cas, celle-ci est exonérée dans la limite de 550 euros, soit 50 euros mensuels sur 11 mois. Il est possible que l’employeur ait retiré ces sommes de votre revenu imposable. Pensez à lui adresser une demande dans ce sens en cas de doute.

Rajout des dépenses concernant les dons et pensions alimentaires

Si vous avez bénéficié des avantages fiscaux, dont les montants, ne sont pas pré-remplis par l’administration, il faudra que vous les indiquiez-vous-même. Il peut s’agir d’avantages issus de dons, de pension alimentaire ou d’investissements locatifs. À propos de dons, il est bon de savoir que ceux effectués en 2020 ou en 2021 au profit d’une œuvre qui vient en aide aux personnes en difficultés profitent d’une réduction d’impôt boostée de 75 % dans la limite de 1000 euros. Mais si vous êtes non-imposables, aucun avantage fiscal ne découlera de vos dons. Il suffit de vous rendre sur cette page pour avoir des détails à ce propos.